Photos
• Saison 2011
• Saison 2010
• Saison 2009
• Saison 2008
• Saison 2007
• Saison 2006
• Papiers Peints

Vidéos

Partenaires

 
GP de Chine - Présentation du week-end
[ 16/04/2014 : 10:00 ] 
 

Depuis la dernière course à Bahreïn, de nombreux évènements ont eu lieu. Tout d'abord, Red Bull a perdu en appel face à la FIA puisque la Cour a maintenu la décision prise par les commissaires de déclasser Daniel Ricciardo dur GP d'Australie. Autre nouvelle et pas des moindres, Stefano Domenicali ne sera pas du voyage pour Ferrari après sa démission cette semaine. Marco Mattiacci va donc faire ses grands débuts à la tête des Rouges. Le début d'une nouvelle ère ?

LE CIRCUIT DE SHANGHAI

 

INFORMATIONS

Date : du 18 au 20 avril 2014

Nombre de tours : 56

Nombre de virages : 16

Longueur : 5,451 km

Distance totale à couvrir : 305,066 km

Consommation de carburant : 140 L en 2013, limitée à 100 L en 2014

Zones de DRS : Les mêmes que l'an passé : la ligne droite des stands et la plus grande du circuit.

 

STATISTIQUES

Pole 2013 : Lewis Hamilton - Mercedes - 1:34.484

Podium 2013 : Alonso - Ferrari / Raikkonen - Lotus / Hamilton Mercedes

Meilleur temps 2013 : Sebastian Vettel - Red Bull - 1:36.808

 

HORAIRES DU GRAND PRIX

Vendredi 18 avril 2014
Essais 1 - 04h00
Essais 2 - 08h00

Samedi 19 avril 2014
Essais 3 - 05h00
Qualifications - 08h00

Dimanche 20 avril 2014
Course - 09h00

 

CONFÉRENCE DE PRESSE :

Jeudi 17 avril : à définir

Vendredi 18 avril :  à définir

Samedi 19 avril : Les trois premiers en qualifications

Dimanche 20 avril : Les trois premiers en course

 

PRÉVISIONS MÉTÉOROLOGIQUES

Vendredi (14°C - 21°C)        Samedi (14°C - 19°C)            Dimanche (13°C - 19°C)

                                                             

UN TOUR DU CIRCUIT AVEC FERNANDO ALONSO



Posté par : Loïc Galineau

Toute l'actualité de la Scuderia Ferrari sur F1-Direct.Com

Fernando Alonso : ''Deux titres de Champion du Monde ? Ce n'est pas assez''
[ 15/04/2014 : 16:27 ] 
 

Fernando Alonso a révélé qu'il ne se contentera pas de deux titres de Champion du Monde dans sa carrière.

Le pilote espagnol a terminé l'ère Michael Schumacher en remportant les titres en 2005 et 2006, mais, malgré la de grosses occasions en 2007, 2010 et 2012, il n'a pas réussi à ajouter un troisième titre à son palmarès. Son arrivée chez Ferrari ne lui a pas encore permis d’obtenir ce qu’il désire tant et Alonso a insisté, il a faim de succès.

“Je n'ai jamais pensé à devenir pilote de Formule 1, je n'ai jamais pensé à gagner un Grand Prix, je n'étais pas sûr que je pourrais gagner deux championnats”, a déclaré Alonso  dans une interview qui sera diffusée le 19 Avril sur CNN. “Je suis très fier et très heureux de ma carrière.  Je suis avide de victoires,  j’ai faim de succès, je vais vous dire que deux championnats ne sont pas assez”.

Il utilise aussi cette interview pour contredire les rumeurs d’une mauvaise entente avec Kimi Raikkonen : “Je pense qu'il est très talentueux de sorte que c'est d'une grande aide et une énorme motivation pour moi d'abord et aussi pour l'équipe parce qu’elle sait qu'elle doit offrir une bonne voiture, car Kimi fera un bon résultat. Je pense que de l'extérieur, les relations entre coéquipiers sont toujours exagérées.”

“Il est vrai que vous devez battre votre coéquipier pour avoir une meilleure réputation ou avoir un meilleur résultat dans un week-end. Mais croyez-moi, quand nous sommes à une réunion, les gens devraient voir l'atmosphère dans l'équipe.”

“Il n’y a aucun problème,  il n'y a que de bonnes choses ou des choses positives ... des commentaires utiles de l'autre pilote. Il ya une grande communication et un énorme travail d'équipe, malgré ce que vous lisez ou ce que vous voyez de l'extérieur.”



Posté par : Loïc Galineau

Toute l'actualité de la Scuderia Ferrari sur F1-Direct.Com

L’objectif du grand prix de Chine sera de combler l’écart avec les meilleures équipes.
[ 15/04/2014 : 15:30 ] 
 

La saison de F1 a commencé sur un rythme effréné depuis la première course de la saison à Melbourne, avec trois grands prix en un mois. La quantité de données recueillies n’a cessé d’augmenter et elles sont mises à la disposition des ingénieurs. Ces données sont en constante augmentation depuis la course à Melbourne. Elles sont analysées et exploitées pour organiser un programme intensif de simulation à Maranello. Cependant, malgré les progrès faits dans les technologies de simulation, aucun logiciel n’est aussi fiable que la piste pour évaluer le développement. C’est pour cette raison que les deux pilotes, Fernando Alonso et Kimi Räikkönen attendent avec impatience de revenir sur la piste au circuit international de Shanghaï pour la quatrième course de la saison.

L’impatience des pilotes est motivée par le fait que le grand prix de Bahreïn fut la course la plus dure pour la Scuderia. Ceci n’a pas été une surprise, car la piste du désert a mis bien en évidence les faiblesses de la F14-T sans montrer ses atouts. « Après la course à Bahreïn, nous avons été très occupés puisque nous avons examiné la performance de la voiture sur chaque secteur. De l’unité de puissance à la configuration de la suspension jusqu’à l’aérodynamique. » A déclaré le directeur de l’ingénierie, monsieur Pat Fry.

Les trois premières courses furent remportées par la même équipe, Mercedes. Fry est réaliste sur le court terme pour l’équipe : « Evidemment, nous travaillons aussi dur que possible pour essayer de récupérer le retard avec les meilleures équipes ; bien que Mercedes ait un avantage réel sur les adversaires. En ce moment, notre priorité est de devenir la seconde meilleure équipe dans le Championnat du monde. Nous travaillons dans tous les domaines de la voiture et nous essayons de faire la plus grande récupération possible à chaque course. » A dit l’anglais.

Le circuit international de Shanghaï fait 5451 mètres et il faudra faire 56 tours. Fry voit le défi typique offert par des circuits modernes : « La chine est une piste intéressante avec une bonne variété de types de courbes. Dans la première partie du tour, nous avons des courbes à faibles vitesses, puis un mélange de virages à grande vitesse dans le secteur intermédiaire, puis une très longue ligne droite d’environ 1.3 km où vous avez besoin de régler les voitures pour avoir une vitesse de pointe maximale. Normalement, Shanghaï tourne avec une charge aérodynamique élevée malgré cette ligne droite qui représente le meilleur endroit pour doubler. Je suis sûr que tout le monde va choisir un compromis pour ne pas perdre de temps dans les virages et être capable de se défendre et d’attaquer. »

Il y a d’autres défis en Chine pour la voiture qui vont au-delà du moteur. Les freins auront la vie plus facile par rapport aux courses précédentes, les pneus, particulièrement à l’arrière, seront soumis à un stress dû à l’action de l’appui dans les virages qui devront être passés avec soin.

Cette année, il sera difficile de faire des prédictions, ou du moins en ce qui concerne les premiers rivaux des Mercedes. La Scuderia abordera le week-end, à Shanghaï, avec l’approche habituelle, en gardant l’espoir que les deux Ferrari seront plus compétitives. Kimi Räikkönen résume la situation dans l’équipe de Maranello : « Nous savons ce que nous devons faire. Notre équipe se donne à cent pour cent, mais il nous faut un peu de temps. »



Posté par : Adrien Braem

Toute l'actualité de la Scuderia Ferrari sur F1-Direct.Com

OFFICIEL - Red Bull perd en appel
[ 15/04/2014 : 11:01 ] 
 

Red Bull a perdu son recours contre la disqualification de Daniel Ricciardo lors du Grand Prix d'Australie à la suite de l'audience de lundi à la Cour d'appel de la FIA à Paris.

Après l'audience lundi, la FIA avait promis de donner une décision le jour suivant. Elle a publié une déclaration ce mardi matin.

La Cour a donc décidé de maintenir la sanction prise par les commissaires à l'encontre de Daniel Ricciardo après le Grand Prix d'Australie, c'est à dire, son exclusion de la course. Il perd donc définitivement sa 2e place et les points qui vont avec.



Posté par : Loïc Galineau

Toute l'actualité de la Scuderia Ferrari sur F1-Direct.Com

Présentation du successeur de Domenicali.
[ 14/04/2014 : 19:15 ] 
 

Ce matin, Domenicali a démissionné. Avec les résultats actuels de Ferrari, cette démission était prévisible. Sous l’ère Domenicali, Ferrari n’a eu qu’un titre constructeur. Il est remplacé par Marco Mattiacci. Il a 42 ans, il est chez Ferrari depuis 1999. Il est diplômé en sciences économiques et sociales à l’université La Sapienza de Rome.

C’est un directeur qui a une bonne expérience internationale sur les marchés asiatiques et d’Amérique du Nord, mais il n’a aucune expérience de course sauf pour le Ferrari challenge en Amérique du Nord. Il est toujours présent à ces courses.

Maintenant, les problématiques à affronter pour Mattiacci seront bien différentes. Assister à des cérémonies d’ouverture, vendre Ferrari aux états unis ; et gérer 1200 personnes, formées par des pilotes, ingénieurs et mécaniciens ; sont deux choses différentes.

Il est possible que Luca Di Montezemolo consacre plus de temps à la gestion de la division sportive. Sa longue expérience devient de plus en plus indispensable en raison des prochains changements politiques qui attendent le monde de la F1 (succession d’Ecclestone, vente de l’entreprise F1 par CVC…). Ces changements, dans les deux prochaines années, vont faire l’objet d’une refonte totale en matière de propriété et de gouvernance.

Cette année durant les 24 heures de Daytona, il y a eu le problème de la sanction infligée au pilote de la Ferrari 458, de Pierguidi, pour le contact dans le dernier tour qui pourrait priver Ferrari d’une victoire bien méritée. Antonello Chandler a été voir la direction de course et il s’est disputé avec le directeur de course pour défendre les intérêts du cheval cabré. Marco Mattiacci n’a pas eu à jouer ce rôle inconfortable en tant que chef de Ferrari en Amérique du Nord. Il était impliqué dans un rôle plus institutionnel et distant.

Tout va changer pour lui. Il va brusquement plonger dans le monde difficile des courses, des controverses et des frictions entre équipes qui ont des intérêts différents, et il devra défendre le nom et l’œuvre de Ferrari. Il sera demandé à Mattiacci un engagement et des connaissances sur des questions techniques, précises et constantes, qui ne sont pas vraiment faciles à résoudre.

A l’époque où Jean Todt travaillait à la scuderia, il restait au bureau, tous les jours de la semaine, jusqu’à 22 heures. Ceci uniquement parce que c’est une tâche complexe pour faire le meilleur.

Il peut avoir un rôle de transition, mais aussi de passeur, en attendant qu’une figure issue du monde de la course soit nommée. Plusieurs noms ont déjà circulé ces derniers jours.



Posté par : Adrien Braem

Toute l'actualité de la Scuderia Ferrari sur F1-Direct.Com

Le directeur technique de chez Mercedes annonce qu'il quittera l'écurie en fin de saison
[ 14/04/2014 : 17:17 ] 
 

Journée compliquée pour les top-teams avec de nombreux bouleversements dans les organigrammes des écuries. Après Stefano Domenicali ce matin, c’est Bob Bell, directeur technique de chez Mercedes qui a annoncé qu’il quittera  l’écurie en fin de saison.

Bell est l’ancien directeur technique de chez Renault, il a notamment contribué aux campagnes 2005 et 2006 de Fernando Alonso avec à la clé les deux couronnes mondiales. Néanmoins, il a commencé sa carrière chez McLaren au milieu des années 80 en tant qu’aérodynamicien. Il avait par la suite travaillé pour Benetton et était même devenu le Team Principal de Renault par intérim suite à l'affaire du crashgate lors du grand prix de Singapour 2008.

Il a rejoint Mercedes au mois de décembre et s’apprête donc déjà à la quitter en fin de saison, officiellement pour «trouver de nouveaux défis ailleurs» a annoncé la marque à l'étoile.

Mercedes a d’ores et déjà indiqué que le rôle de directeur technique sera supprimé et que c’est Paddy Lowe qui en assumera les responsabilités dans le cadre d’une structure simplifiée à Brackley.



Posté par : Jean-Michel Allard

Toute l'actualité de la Scuderia Ferrari sur F1-Direct.Com

URGENT - Stefano Domenicali a démissionné (MàJ 13h10)
[ 14/04/2014 : 10:26 ] 
 

Après un début de saison chaotique, Luca di Montezemolo avait indiqué clairement qu'il prendrait les décisions adéquates pour faire face à cette situation. La première est tombée selon les médias italiens !

Selon la presse italienne, Stefano Domenicali a démissionné de son poste de directeur sportif de la Scuderia Ferrari. D'après les dernières informations, c'est Marco Mattiacci qui prendra le relais ! Il est le patron de la branche américaine de la marque.

Voici une dernière déclaration de Stefano Domenicali : "Il y a des moments spéciaux dans une vie professionnelle où vous devez avoir le courage de prendre de durs décisions. Il est venu le temps d'un changement majeur. Encore une fois, j'en prends la responsabilité, comme je l'ai toujours fait. C'est un choix fait dans le but de remuer notre environnement, c'est pour la team.
Je remercie vraiment toutes les femmes et tous les hommes de l'équipe, les pilotes et les partenaires pour cette superbe relation ces dernières années.
Je souhaite à tous que vous puissiez remonter rapidement Ferrari au niveau qu'elle mérite. Enfin, mes derniers remerciements pour le Président qui m'a toujours soutenu.
Des salutations aussi pour les fans avec le regret de ne pas avoir récolté le fruit de notre travail ces dernières années."

Luca di Montezemolo : "Je remercie Stefano non pas seulement pour sa contribution et son engagement mais aussi pour son bon sens des responsabilités qu'il a démontré aujourd'hui en préférant les intérêts de Ferrari aux siens. J'ai beaucoup de respect et d'affection pour lui, je l'ai vu grandir professionnellement pendant ces 23 ans de coopération. Je veux aussi souhaiter bonne chance à Marco, un manager qui connait les valeurs de l'équipe et qui a accepté ave enthousiasme ce défi."
 

                                                Marco Mattiacci



Posté par : Loïc Galineau

Toute l'actualité de la Scuderia Ferrari sur F1-Direct.Com

Un gros changement au sein de la Scuderia Ferrari dès demain ?
[ 13/04/2014 : 20:52 ] 
 

Tout le monde sait que la Scuderia Ferrari est en grosse difficulté en ce début saison et il ne serait pas surprenant que des changements importants aient lieu. Plus vite que prévu d'ailleurs...

En effet, Luca di Montezemolo, le président de Ferrari, a déjà indiqué cette semaine que s'il le fallait l'équipe prendrait les décisions qui s'imposent. Mais quand est-ce que ces décisions seront prises? Après le Grand Prix en Chine, en Espagne ? Eh bien non, peut-être dès demain !

C'est en tout cas ce que rapporte Jean-Louis Moncet sur son blog ce soir, voici ce qu'il a déclaré :
"Attention, attention, tenez-vous sur vos gardes : normalement il devrait y avoir une grosse annonce demain chez Ferrari. Laquelle? les paris sont ouverts…"

Il ne reste plus qu'à patienter afin de savoir si réellement une grosse annonce sera faite demain du côté de Maranello...



Posté par : Loïc Galineau

Toute l'actualité de la Scuderia Ferrari sur F1-Direct.Com

Pirelli vient d’annoncer ses pneus pour les courses en Espagne, à Monaco et au Canada.
[ 11/04/2014 : 20:50 ] 
 

Le manufacturier italien, fournisseur unique de pneus en formule 1, vient d’annoncer les pneus qui seront utilisés pour les 3 prochaines courses, après le grand prix de chine.

En Espagne, les pneus médiums et durs seront proposés.

A Monaco, les pneus super tendres et tendres seront proposés.

Au Canada, le choix est identique à celui du circuit de Monaco, les pneus super tendres et tendres seront proposés.

Ces pneus sont reconnaissables grâce à une couleur sur les inscriptions du pneu. Voici la correspondance pour les pneus utilisés sur une piste sèche :

 -  Super tendres : Rouge.

 -  Tendres : Jaune.

 -  Médiums : Blanc.

 -  Durs : Orange.

Voici les correspondances pour les pneus prévus pour la pluie :

 -  Intermédiaires : Vert.

 -  Pluies : Bleu.



Posté par : Adrien Braem

Toute l'actualité de la Scuderia Ferrari sur F1-Direct.Com

L’interdiction des couvertures chauffantes en 2015 va-t-elle être remise en question ?
[ 11/04/2014 : 17:23 ] 
 

En 2015, le règlement de la F. I. A. prévoit l’interdiction des couvertures chauffantes pour faire chauffer les pneus. Sa mise en place pourrait être remise en question. Lors des essais qui se sont déroulés cette semaine, à Bahreïn, Félipé Nasr, le pilote de réserve de l’écurie Williams, a testé des pneus prototypes développés par Pirelli, pour la saison 2015. Il a indiqué que c’était très difficile de faire monter les pneus en température, même avec la chaleur du circuit de Bahreïn et que ce sera encore plus difficile sur les circuits de spa ou silverstone, par exemple.

Le directeur de Pirelli Motorsport, monsieur Paul Hembery, a indiqué que le problème venait de la pression du pneu, car les différences entre les températures froides et chaudes seront bien plus importantes qu’actuellement. « A l’heure actuelle, nous pensons qu’il sera difficile de mettre en œuvre le plan de la F. I. A. pour 2015. » Déclara Hembery.

L’instance dirigeante veut supprimer les couvertures chauffantes pour réduire les coûts. Cependant, Paul Hembery, précise que la sécurité doit également être prise en compte. « Par exemple, nous devons réfléchir sur la manière dont le pneu se comportera pendant une période de voiture de sécurité lorsque les températures et les pressions baissent. »

Il ajoute aussi que d’autres catégories équipées de pneus Pirelli n’utilisent pas les couvertures chauffantes. « Oui, comme le GP2. Mais nous parlons de tailles de pneus différentes et la pression au début est beaucoup plus élevée. »

Une solution compatible avec l’interdiction des couvertures chauffantes serait de mettre au point un pneu différent, peut être avec une épaule plus basse que celle sur les pneus actuels. Cette solution ne semble pas convaincre tout le monde, comme en témoignent deux directeurs techniques.

Monsieur Pat Symonds, semble favorable à cette idée. Il déclare : « Si nous avions un pneu avec l’épaule plus basse et un plus petit volume d’air présent dans l’interstice, il serait certainement plus facile à gérer. »

Un ingénieur chez Mercedes, monsieur Paddy Lowe, semble plus réticent à cette idée. « L’introduction de l’épaule plus basse n’est pas un aspect banal en terme d’ingénierie et de coûts, donc ce n’est pas facile », a déclaré le Britannique.



Posté par : Adrien Braem

Toute l'actualité de la Scuderia Ferrari sur F1-Direct.Com


La suite de l'actus (S'ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  A venir prochainement  

Toute l'actualitée de la Scuderia Ferrari sur F1-Direct.Com

Partenaires : Dépannage PC Loiret 45 - Scuderia Ferrari - Photos Ferrari - McLaren Mercedes

2010 F1-Direct.Net - Groupe F1-Direct.Com - Reproduction interdite sous peine de poursuite, L'utilisateur doit prendre connaissance de la Charte d'Utilisation.